Présentation du musée Petiet

Le musée Petiet, musée des beaux-arts de Limoux

Achille Laugé, Route de Cailhavel _ crédit photographique Images Bleu Sud, Philippe Benoist

Les collections du musée se concentrent sur une courte période : la peinture académique de la seconde moitié du XIXe siècle et les mouvements postimpressionnistes du début du siècle suivant. Le musée conserve ainsi un bel ensemble d’œuvres d’Achille Laugé et de ses contemporains tels Henri Le Sidaner ou Aman-Jean.

Marie Petiet (1854-1893), élève de Jean-Jacques Henner et fondatrice du musée avec son père et son oncle, retient l’attention par le charme de ses tableaux intimistes et délicats, qui décrivent la vie quotidienne de Limoux.

Marie Petiet, La marchande d'oranges _ crédit photographique Images Bleu Sud, Philippe Benoist

 

De son époux Etienne Dujardin-Beaumetz (1852-1913), sous-secrétaire d’Etat aux Beaux-arts de 1905 à 1912, le musée présente des scènes de batailles de la guerre de 1870.

Le musée Petiet est labellisé Musée de France.

 

Histoire du musée

Façade du musée Petiet : le bâtiment se compose de trois maisons réunies au fil des ans

Léopold et  Auguste Petiet, propriétaires terriens limouxins qui possédaient une maison rue des Vielles Prisons (aujourd’hui rue Petiet)  héritent en 1856 de la maison Télingue, allées Tivoli, où ils installèrent leur atelier de peinture. C’est aujourd’hui l’extrémité gauche du musée.

En 1879  Léopold l’agrandit par l’achat d’une maison voisine. Dès 1879 Léopold, fait cession de la maison à la ville, la transforme en galerie de peinture et l’ouvre au public.

En 1880 la cession de cette maison devient donation : à l’étage, côté allées du Tivoli, il installe à ses frais la galerie de peinture ; le rez-de-chaussée, ouvrant côté rue des Prisons, est aménagé par la municipalité pour une école de dessin selon le souhait du donateur.

Dans la foulée Léopold et Marie Petiet fondent en 1881 la société des Amis des Arts qui a pour but d’organiser le musée et de favoriser la diffusion artistique ; son président d’honneur n’est autre que le grand portraitiste Jean-Jacques Henner, maître de Marie Petiet.

Plus tard en 1904 Etienne Dujardin Beaumetz, qui a hérité  la maison Télingue, à la mort de Marie, en laisse la jouissance à la ville et la donne en 1910. La municipalité de Limoux achète, grâce à un don de la société des Amis des Arts, la maison Théron qui séparait les deux autres : le musée est enfin réuni en un seul bâtiment et de grands travaux permettent d’harmoniser l’ensemble de ces trois maisons.

Le fonds d’origine est principalement composé de toiles peintes par la famille des fondateurs. Des dépôts de l’Etat et de nombreuses acquisitions sont venus enrichir la collection initiale.

La salle Marie Petiet_crédit photographique Images Bleu Sud, Philippe Benoist

 

 

Rubrique: