Présentation du musée Amphoralis

Surplombant les vestiges, le visiteur peut observer les structures de l'atelier des potiers gallo-romains.

Amphoralis, musée des potiers gallo-romains

Dans un parc de six hectares, le musée des potiers gallo-romains, Amphoralis, jeté comme un pont au-dessus des fouilles, protège de deux grandes ailes les structures exhumées: douze fours de formes et de dimensions variées, les bâtiments qui les abritaient, des bassins de décantation et de foulage de l'argile. A l 'intérieur la  vie et le travail des potiers - tuiliers sont évoqués:

Au centre de la galerie d'exposition une maquette présente l'atelier en activité tel qu'il pouvait être il y a 2000 ans. Autour on découvre les détails, de cette vie sur l'atelier :
La fabrication des céramiques : poteries tournées destinées aux usages domestiques, amphores vinaires, matériaux de construction.

La cuisson des céramiques évoquée notamment par deux maquettes de fours qui permettent d'apprécier l'évolution des formes et des dimensions des fours et leur mode de fonctionnement.

Les aspects de la vie quotidienne des potiers se révèlent par touches à travers des objets domestiques et la reconstitution de tombes de nourrissons découvertes dans une pièce des ateliers.

Les échanges commerciaux, connus grâce au cheminement des amphores de l'atelier dans l'empire romain.

Deux passerelles, à l'abri sous les toiles, surplombent les vestiges de l'atelier.

Au-delà la visite du site se poursuit par la carrière, l'arborétum, l'aqueduc et le quartier d'habitations.

Plus loin s’étend le village des potiers, reconstitution des fours et habitats des potiers à partir des vestiges et des données archéologiques et un  jardin botanique.

 

Les vestiges archéologiques sous les ailes du musée

Rubrique: